100 Grands Flops de Grandes Marques

Éditeur DUNOD
Paru le
Papier ISBN: 9782100558568
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 4 à 8 semaines

Connaissez-vous les sous-vêtements Bic, les cigarettes sans fumée de Reynolds ou les hors-d'oeuvre Colgate ?Éclairant et drôle, ce livre raconte les plus grands flops de grandes marques telles que Coca-Cola, Pepsi, McDonald's, Harley Davidson, Sony... C'est le guide parfait... de ce qu'il ne faut pas faire !Il révèle et analyse les causes des échecs, en matière d'innovation, d'extension, de communication, de management de marques...À la fin de chaque cas, une «boîte à leçons» tire les conclusions du flop et attire l'attention sur les erreurs à ne pas commettre.

Les libraires craquent

  • 100 Grands Flops de Grandes Marques - Le libraire n.68 par la librairie Les Bouquinistes

    Vous vous souvenez du Pepsi Crystal? Ou du Betamax de Sony? Voilà deux bons exemples de flops de grandes marques analysés dans ce livre. Je pourrais citer plusieurs autres exemples qui raviveraient probablement moult souvenirs, mais je vous laisserai, curieux lecteurs, le soin de découvrir par vous-mêmes les histoires croustillantes qui ont fait le malheur d’entreprises plus ou moins connues. Une chose est sûre : je n’ai jamais autant ri en lisant un ouvrage d’économie! Le chapitre sur les mauvaises traductions de marques ou de slogans vaut le détour. La mauvaise gestion et les mauvais coups publicitaires sont d’un réel intérêt. Je crois que le livre de Matt Haig peut toucher autant les néophytes que les économistes aguerris. À laisser traîner bien en vue dans votre bibliothèque.


  • Commenté dans la revue Les libraires par Shannon Desbiens, librairie Les bouquinistes

    Vous vous souvenez du Pepsi Crystal? Ou du Betamax de Sony? Voilà deux bons exemples de flops de grandes marques analysés dans ce livre. Je pourrais citer plusieurs autres exemples qui raviveraient probablement moult souvenirs, mais je vous laisserai, curieux lecteurs, le soin de découvrir par vous-mêmes les histoires croustillantes qui ont fait le malheur d’entreprises plus ou moins connues. Une chose est sûre : je n’ai jamais autant ri en lisant un ouvrage d’économie! Le chapitre sur les mauvaises traductions de marques ou de slogans vaut le détour. La mauvaise gestion et les mauvais coups publicitaires sont d’un réel intérêt. Je crois que le livre de Matt Haig peut toucher autant les néophytes que les économistes aguerris. À laisser traîner bien en vue dans votre bibliothèque.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres