La traversée du Colbert: De Gaulle au Québec en juillet 1967

Éditeur BOREAL
Collection : Essais et documents
Paru le
Disponibilité en librairie :
Quantité
Papier Disponibilité ISBN: 9782764624807
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782764644805
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782764634806
Offrir en cadeau numérique

Le 24 juillet 1967, Charles de Gaulle, président de la France en voyage officiel, invité des gouvernements de Québec et d’Ottawa, a marqué à jamais l’histoire en prononçant, au balcon de l’hôtel de ville de Montréal, quatre mots — « Vive le Québec libre ! » — dont la portée a traversé le temps. Cet événement, ses causes et ses conséquences ont été maintes fois scrutés, répertoriés, analysés et commentés par tout ce qui « grouille, grenouille, scribouille ».
 
À l’aube du cinquantième anniversaire de cet événement singulier, avec l’avantage du recul et à la lumière d’entrevues avec les témoins de l’époque ainsi que d’informations puisées dans des fonds d’archives accessibles depuis peu, tant à Montréal, à Québec et à Ottawa qu’en Europe, André Duchesne nous raconte le voyage du Colbert, le croiseur à bord duquel Charles de Gaulle a remonté le Saint-Laurent pour débarquer à Québec plutôt qu’à Ottawa, comme l’aurait voulu le protocole. Il reconstitue pour nous le fil des événements, depuis le ballet diplomatique entourant les préparatifs du voyage, alors que le Québec cherche à jouer un rôle tout nouveau pour lui sur la scène internationale, jusqu’aux réactions qu’a provoquées, dans le monde entier, cet appel fatidique.
 
Il examine en même temps quelques questions qui n’ont jamais été résolues sur cet événement pourtant si fameux : l’allocution de Charles de Gaulle au balcon était-elle inscrite au programme de la journée ou a-t-elle été le fruit d’une inspiration subite ? Que savait de Gaulle de la situation au Québec ? Sont-ce les partisans enthousiastes du RIN qui lui ont « soufflé » les mots de sa fameuse déclaration, comme on le prétend parfois ? Qui avait affrété l’hélicoptère qui a survolé l’anse au Foulon au moment exact où le gouverneur général Roland Michener souhaitait, au nom du Canada, la bienvenue à l’illustre invité, le réduisant ainsi au silence ?
Grâce à une recherche originale et minutieuse, grâce à ses talents de raconteur, André Duchesne nous donne ici l’occasion de revivre ces événements, qui, comme tous les moments-clés de l’histoire, ne cessent de nous fasciner et de nous révéler leurs secrets.
 

Vous aimerez peut-être...

X