Les couleurs de nos souvenirs

Éditeur SEUIL
Collection : Librairie du XXIe siècle
Paru le
Papier ISBN: 9782020966870
Numérique - Epub Protection: Adobe DRM ISBN: 9782021032628
Numérique - PDF Protection: Adobe DRM ISBN: 9782021032635
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours

Que reste-t-il des couleurs de notre enfance ? Quels souvenirs gardons-nous d'un lapin bleu, d'une robe rouge, d'un vélo jaune ? Ont-ils vraiment revêtu ces couleurs ? Plus tard, lesquelles associons-nous à nos années d'études, à nos premières amours, à notre vie d'adulte ? Comment la couleur s'inscrit-elle dans le champ de la mémoire ? Comment est-elle capable de la stimuler ? de la transformer ? Ou bien, au contraire, comment est-elle victime de ses caprices ou de ses intermittences ?Pour tenter de répondre à ces questions - et à beaucoup d'autres -, Michel Pastoureau nous propose un journal chromatique s'étendant sur plus d'un demi-siècle (1950-2010). Souvenirs personnels, notations prises sur le vif, propos débridés, digressions savantes ou remarques propres à l'historien : ce livre retrace l'histoire récente des couleurs en France et en Europe. De nombreux champs d'observation sont parcourus ou évoqués : le vocabulaire et les faits de langue, la mode et le vêtement, les objets et les pratiques de la vie quotidienne, les emblèmes et les drapeaux, le sport, la littérature, la peinture, les musées et l'histoire de l'art.Ce journal, tour à tour ludique, poétique et nostalgique, est à la fois celui de l'auteur et celui de nos contemporains. Nous vivons dans un monde de plus en plus coloré où la couleur reste un lieu de mémoire, une source de plaisirs et, plus encore, une invitation au rêve.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Paul-Albert Plouffe, librairie Pantoute

    Longtemps la couleur fut absente du spectre des objets historiques. Écrire l’histoire de la couleur était inconcevable. C’est pourtant à cette tâche que Michel Pastoureau s’est attelé il y a plus de quarante ans. En émaillant son bel essai de souvenirs «chromatiques» personnels, l’historien semble répondre à une curiosité légitime de ses lecteurs: comment en est-il venu à écrire cette histoire? Or ni le milieu, ni la passion, ni même une hypersensibilité innée n’auraient suffi sans résilience… Lorsque vos premières enquêtes sur la couleur récoltent moqueries et haussements d’épaules tant l’objet déconcerte, il faut savoir tenir bon. Le Médicis de l’essai 2010 honore donc un chercheur acharné, mais inquiet pour l’avenir d’un savoir qui a encore beaucoup à nous apprendre, dont ceci: la couleur est institution «social-historique». La forme adoptée, le journal, trahit cette urgence.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres